94 % des Français font confiance à leur pharmacien
Brève

94 % des Français font confiance à leur pharmacien

18.10.2012

L’IFOP publie, pour le groupe PHR, son 2e baromètre sur la perception des Français quant à leur système de santé. Sans connaître leur budget annuel de dépenses de santé, les Français ont le sentiment qu’il est important et « plus élevé que par le passé ». 50 % d’entre eux pratiquent l’automédication et ils conservent un certain engouement à l’idée d’acheter des médicaments en grande surface (47 % d’entre eux, -3 points) et sur Internet (13 %, -5 points). Les Français qui s’opposent à l’achat sur Internet n’ont pas confiance dans les médicaments vendus sur Internet (65 %) et veulent bénéficier du conseil pharmaceutique (33 %). C’est surtout dans le générique que la confiance a baissé : 57 % y adhèrent (contre 62 % en 2011) et 32 % adhèrent en fonction du médicament (contre 26 % en 2011). Ils sont plus nombreux à considérer qu’il est moins efficace (72 %, -5 points) et moins sûr (61 %, -10 points) que le princeps. Pour autant, 54 % des Français approuvent la mesure tiers payant contre générique pour des raisons de solidarité nationale. 94 % des Français continuent à faire confiance au pharmacien, principalement pour son rôle de garant de la qualité des médicaments délivrés et ses conseils personnalisés. Ils accueillent favorablement la mise en place de nouveaux services en pharmacie (PDA, livraison à domicile, dépistages, rendez-vous personnalisés) et aimeraient être soignés par leur pharmacien pour les petites pathologies tout en étant remboursés. Enfin, les Français sont majoritairement inquiets (78 %) quant à l’organisation du système de santé Français, estimant qu’il se dégrade (82 %) mais 88 % l’estiment de meilleure qualité que dans tout autre pays.

Quotipharm.com, le 18/10/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Telemedecine

À la Une Téléconsultation, mode d'emploi Abonné

Longuement expérimentée, la télémédecine va devenir une réalité pour tous les Français le 15 septembre prochain. Téléconsultation et télé-expertise sont désormais encadrées par un avenant à la convention médicale. Un nouveau dispositif dans lequel les pharmaciens devraient pouvoir trouver leur place. Commenter

Partenaires