Mediator - La moitié des dossiers recalée
Brève

MediatorLa moitié des dossiers recalée

08.10.2012

REBONDISSEMENT dans l’affaire Mediator : les experts chargés d’étudier les demandes d’indemnisation des victimes du médicament coupe-faim n’ont donné qu’une vingtaine d’avis positifs. Sur les quelque 1 100 dossiers déjà examinés, 563 ont été rejetés, dont 555 pour absence de causalité prouvée entre les pathologies signalées et la prise du Mediator. Tandis que ces décisions ont provoqué une vive émotion chez les patients, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, demande aux experts de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
coupable

À la Une Pénuries de médicaments : qui est coupable ? Abonné

Les ruptures d'approvisionnement en vaccin antigrippal que rencontrent actuellement les pharmaciens remettent sur les devants de la scène les propositions du rapport sénatorial sur les pénuries de médicaments et de vaccins. Et font émerger diverses pistes, dont une meilleure utilisation du DP-Ruptures pour identifier les causes de ces pénuries. Commenter

Partenaires