3,75 millions de doses de médicaments contrefaits saisis par les douanes
Brève

3,75 millions de doses de médicaments contrefaits saisis par les douanes

04.10.2012

Les services de police et des douanes de cent pays ont saisi 3,75 millions de doses de médicaments contrefaits vendus sur Internet, d’une valeur de 10,5 millions de dollars (8,10 millions d’euros), soit un nouveau record, lors d’une opération mondiale d’une semaine, annonce Interpol. Soixante-dix-neuf personnes ont été interpellées entre le 25 septembre et le 2 octobre lors de l’opération Pangea 5, organisée pour la cinquième année consécutive. Parmi les saisies figurent des traitements anti-cancer, des antibiotiques, des médicaments contre les troubles de l’érection, des produits pour maigrir et des compléments alimentaires. En outre, 18 000 sites Internet de commerce de médicaments illicites ont été fermés. Grâce à l’appui de sociétés telles Visa, Mastercard ou encore Paypal, des paiements ont été suspendus et des envois groupés de publicités (spam) ou de messages sur les réseaux sociaux ont été bloqués. L’opération visant le marché noir international des faux médicaments a aussi pour objectif d’attirer l’attention du public sur les risques qu’il court à s’approvisionner ainsi. « Plus Internet devient accessible dans le monde, plus le nombre de victimes potentielles s’accroît, c’est pourquoi les actions internationales multisecteurs, telles l’opération Pangea, sont vitales », estime Aline Plançon, chef de l’unité sur la contrefaçon de produits médicaux et la criminalité pharmaceutique à Interpol. En 2011, alors que 81 pays participaient à l’opération, 2,4 millions de doses avaient été saisies pour une valeur de 6,3 millions de dollars (4,6 millions d’euros d’alors).

Quotipharm.com, le 04/10/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires