Hubert Olivier élu président de la Chambre syndicale des répartiteurs
Brève

Hubert Olivier élu président de la Chambre syndicale des répartiteurs

15.06.2012

Hubert Olivier, président du directoire de l’OCP, a été élu président de la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP). Il succède à Claude Castells dont le mandat est arrivé à son terme. Dans ses nouvelles fonctions, Hubert Olivier s’appuiera sur un bureau composé du vice-président, Joaquim Fausto Ferreira, président d’Alliance Healthcare France, du trésorier, Olivier Bronchain, directeur général d’Astera ; du secrétaire du conseil, Daniel Galas, directeur général de Cerp Bretagne Nord, et d’Emmanuel Déchin, secrétaire général de la CSRP.

En quittant ses fonctions après deux années de présidence, Claude Castells a déclaré « qu’il était fier du travail accompli pour défendre les valeurs d’une profession qui tient un rôle clé dans le bon fonctionnement de la chaîne de distribution ». Par ailleurs, il s’est dit « convaincu que la répartition dispose de tous les atouts pour relever les défis majeurs qui l’attendent dans les années à venir ». Pour sa part, Hubert Olivier a tenu à remercier Claude Castells pour « son implication et son engagement dans la défense d’une profession qu’il a marquée de son empreinte ». Il a estimé que « le système de distribution du médicament est à la croisée des chemins. Ce système est organisé autour d’un acteur majeur, la répartition pharmaceutique, garant de la sécurité et de la qualité de la distribution du médicament vers toutes les officines. Pourtant, son modèle économique est menacé. L’enjeu, pour notre profession, est donc d’engager avec le nouveau gouvernement un dialogue ouvert et constructif pour à la fois proposer des solutions efficaces aux problèmes actuels et mettre clairement sur la table les enjeux économiques qui en découlent ».

Concernant les ruptures d’approvisionnement, le nouveau bureau de la CSRP estime que cette question dépasse largement le périmètre des produits sous quotas ou contingentés. La capacité de l’industrie à livrer toutes les lignes commandées par la répartition et à livrer tous les établissements dans les délais convenus sont des facteurs clefs qui influent directement sur la disponibilité des produits dans les officines.

Quotipharm.com, le 15/06/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 9

Partenaires