Frais de livraison : Xavier Bertrand précise les règles
Brève

Frais de livraison : Xavier Bertrand précise les règles

14.05.2012

Juste avant de quitter le ministère de la Santé, Xavier Bertrand a souhaité rappeler aux grossistes les règles en matière de facturation de frais de livraison aux officinaux pour des spécialités remboursables. Dans un courrier adressé au président de la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP), Claude Castells, le ministre indique que la compensation financière aux obligations de service public des grossistes-répartiteurs est déjà prévue dans le calcul de leur marge. Selon l’arrêté relatif aux prix et aux marges des médicaments remboursables, « la fixation des marges prend en compte l’évolution des charges (dont les frais inhérents à la gestion et à la livraison des spécialités), des revenus et du volume d’activité des entreprises concernées, souligne ainsi Xavier Bertrand. Dès lors, l’intégralité des charges correspondant à la livraison des produits pharmaceutiques remboursables aux pharmaciens d’officine entrant dans le cadre des obligations de service public, est financée par les marges des grossistes-répartiteurs ».

Pour Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), le message du ministre de la Santé est clair et confirme « le caractère illicite de telles pratiques, du moins pour les médicaments remboursables ». Par conséquent, il estime que les confrères sont fondés à refuser le paiement de ces frais de livraison, et même à en réclamer la restitution dans l’éventualité où un paiement aurait eu lieu.

Quotipharm.com, le 14/05/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.