L’ANSM interdit trois plantes et 26 substances actives
Brève

L’ANSM interdit trois plantes et 26 substances actives

11.05.2012

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) interdit l’utilisation de trois plantes et de 26 substances actives dans les préparations à visée amaigrissante réalisées en pharmacie. Cette décision sera effective dès parution au Journal Officiel. L’ANSM rappelle qu’il n’existe pas de « préparation miracle pour perdre du poids » et que la prescription d’une préparation magistrale pour réduction pondérale « n’est pas recommandée ». Les plantes interdites sont : Garcinia cambodgia, le fruit vert de Citrus aurantium L. ssp aurantium et les préparations à base de Hoodia gordonii. Les substances actives interdites sont : clenbutérol (anabolisant à usage vétérinaire), clonazépam (benzodiazépine), exénatide et liraglutide (antidiabétiques), méprobanate (anxiolytique), synéphrine (issu du fruit vert de Citrus aurantium) et orlistat. Les spécialités suivantes pourront être utilisées uniquement dans les préparations destinées aux enfants de moins de 12 ans, les adultes dénutris ou les adultes souffrant de troubles de la déglutition : clorazépate dipotassique et diazépam (benzodiazépines), fluoxétine, imipramine et paroxétine (antidépresseurs), furosémide, hydrochlorothiazide et spironolactone (diurétiques), metformine (antidiabétique), méthylphénidate (psychoanaleptique) et topiramate (antiépileptique). Enfin, les substances suivantes ne pourront être destinées qu’aux adultes souffrant de dénutrition ou de troubles de la déglutition : almitrine (stimulant respiratoire), bupropion, duloxétine et venlafaxine (antidépresseurs), chlordiazépoxide (benzodiazépine), naltrexone (antagoniste des opiacés), pirfénidone (immunosuppresseur) et roflumilast (anti-inflammatoire des voies respiratoires).

Quotipharm.com, le 11/05/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
DPC

DPC : les formations les plus suivies en 2017

Les formations de développement professionnel continu (DPC) les plus demandées par les pharmaciens en 2017 concernent le conseil à l’officine et la cancérologie. En 2017, 11 877 pharmaciens ont effectué une formation validante... Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.