Suivi des patients sous AVK : la CSMF réclame un comité de pilotage
Brève

Suivi des patients sous AVK : la CSMF réclame un comité de pilotage

20.04.2012

Le suivi des patients sous traitement anticoagulant par les pharmaciens, moyennant un forfait annuel de 40 euros par patient, prévu par la nouvelle convention pharmaceutique, a suscité de vives réactions de la part des syndicats de médecins. Une exception cependant, celle de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), qui s’est prononcée en faveur de ce dispositif, jugeant qu’il intervient dans un cadre conventionnel « et implique un suivi avec une négociation nationale, contrairement aux expérimentations de coopération régionale qui s’imposent via les ARS sans qu’il soit possible d’en discuter le contenu ». Ce syndicat souhaite toutefois la mise en place rapide d’un groupe de pilotage conventionnel interprofessionnel entre pharmaciens et médecins, « afin de définir le contenu et les modalités de cette nouvelle forme de coopération, préciser l’étendue des responsabilités, et mettre en œuvre une traçabilité des décisions ». Le Dr Michel Chassang, président de la CSMF, revendique une participation de son syndicat à ce dispositif. Il est temps, selon lui, de formaliser au niveau national et conventionnel les coopérations interprofessionnelles « qui existent déjà plus ou moins tacitement entre les médecins et les autres professionnels de santé travaillant ensemble dans l’intérêt des patients ».

Quotipharm.com, le 20/04/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires