L’UFC-Que Choisir veut l’OTC en GMS
Brève

L’UFC-Que Choisir veut l’OTC en GMS

27.03.2012

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir demande à ce que les médicaments sans ordonnance puissent être vendus en parapharmacie et en grande surface, « sous la surveillance directe d’un pharmacien diplômé ». Une réclamation qui intervient après une « enquête » menée auprès de 648 pharmacies du 23 au 31 décembre 2011 et du 19 au 21 janvier derniers. Selon l’UFC-Que Choisir, seulement 52 % des pharmaciens ont spontanément mis en garde contre le risque d’interaction des deux médicaments (aspirine UPSA vitamine C 330 mg et Rhinureflex) que les enquêteurs devaient se procurer et ils n’auraient pas pris en compte une alerte sanitaire. Pour l’association de consommateurs, à cette faiblesse du conseil pharmaceutique viennent s’ajouter un manque de transparence sur les prix et des écarts de prix important entre deux pharmacies pour un même produit. C’est dans ce cadre qu’intervient la demande de libéralisation de médicaments sans ordonnance, dont le prix moyen, selon l’UFC, « pourrait diminuer de 10 à 15 % » tous circuits confondus. Si les consommateurs dépensent aujourd’hui 1,65 milliard d’euros en médicaments non remboursables, ce montant descendrait à un niveau compris entre 1,38 et 1,45 milliard d’euros. L’UFC-Que Choisir prétend que cette mesure aurait un impact mineur sur les officines.

Quotipharm.com, le 27/03/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires