Le rapport sur les génériques choque le Collectif des groupements
Brève

Le rapport sur les génériques choque le Collectif des groupements

02.03.2012

Le Collectif national des groupements de pharmaciens d’officine (CNGPO) réagit à son tour à la publication du rapport de l’Académie de médecine sur les génériques. Il se dit choqué « qu’un professeur de médecine ayant siégé dans les commissions d’expertise à l’origine des autorisations de mise sur le marché (AMM), jette le doute sur ces dernières ». Il rappelle en effet que tout médicament, qu’il s’agisse d’un princeps ou d’un générique, reçoit une AMM garantissant son efficacité et sa sécurité sanitaire. Il s’étonne que ce rapport arrive « comme par hasard » dans une période de négociations entre les pharmaciens et l’État, sur « les conditions de la mise en œuvre des nouvelles missions sanitaires qui leur sont imposées par la loi HPST ». Pour le président du CNGPO, Pascal Louis, « cette polémique particulièrement dénigrante à l’égard des médicaments génériques, attise les peurs de l’opinion publique en matière d’insécurité sanitaire ». De plus, cela pourrait laisser supposer que « les pharmaciens d’officine proposent à leurs patients des médicaments de 2e zone, qui pourraient être moins efficaces ».

Quotipharm.com, le 02/03/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires