Rapport de l’Académie de médecine sur les génériques : la riposte du GEMME
Brève

Rapport de l’Académie de médecine sur les génériques : la riposte du GEMME

28.02.2012

Le GEMME (association d’industriels du médicament générique) dénonce dans un communiqué le rapport selon lui « inexact et mal documenté » récemment rendu public par l’Académie de médecine sur les spécialités génériques. L’association regrette notamment que les auteurs n’aient, au cours de leurs travaux, contacté ni les autorités de tutelle, ni les industriels du médicament générique, ni les experts en charge de l’évaluation des médicaments génériques. Le GEMME dénonce « un amalgame entre de prétendues inefficacités sur les antibiotiques issus d’une étude colombienne ne portant que sur des produits commercialisés en Amérique latine - les spécialités analysées dans cette étude n’étant pas commercialisées en Europe, et rappelle que les autorités scientifiques européennes ont déjà statué sur la parfaite identité thérapeutique entre les différentes formes pharmaceutiques (comprimé vs gélule) dès lors qu’une bioéquivalence a été démontrée selon un protocole strictement encadré par les autorités scientifiques compétentes ». L’association souligne également les « très nombreux amalgames, approximations et erreurs scientifiques contenus dans le rapport de l’Académie de médecine. »

Pour le GEMME, qui déclare son intention de revenir plus longuement et en détail sur les éléments de ce rapport, « il convient de neutraliser le discrédit injustement jeté sur les médicaments génériques pour des motivations obscures ».

Quotipharm.com, le 28/02/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.