Substitution générique - Sanctions à l’étude contre les opposants
Brève

Substitution génériqueSanctions à l’étude contre les opposants

05.12.2011

LE DIRECTEUR de la CNAM, Frédéric van Roekeghem, examine actuellement « les sanctions possibles » pour mettre fin à l’opposition systématique de certains médecins à la délivrance des génériques, des pratiques qu’il juge « non conformes au code de déontologie ». La CNAM évalue à environ 4 % la proportion de médecins concernés.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Ordinateur

RGPD : attention aux arnaques

La DGCCRF* et la CNIL** mettent en garde contre certaines pratiques commerciales trompeuses concernant la mise en conformité au règlement général sur la protection des données (RGPD). « Des sociétés profitent de l’entrée en... 4

Partenaires