L’assurance-maladie souhaite encourager la prescription électronique
Brève

L’assurance-maladie souhaite encourager la prescription électronique

01.12.2011

L’assurance-maladie s’engage dans la voie du zéro papier. L’objectif : passer à la prescription médicale électronique à partir de 2014. Dans un premier temps, l’organisme payeur souhaite ne plus avoir à traiter les ordonnances papiers. Elle encourage donc les pharmaciens à scanner les prescriptions et à les collecter sur un CD-Rom. Les trois quarts des pharmacies devraient s’engager dans le dispositif d’ici à la fin de l’année 2012 et l’ensemble des officines début 2013, indique la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM), à l’occasion d’un point presse. L’idée est d’aller plus loin et de supprimer progressivement la gravure sur CD-Rom. Les pharmaciens télétransmettront alors directement les ordonnances. Avec à la clé, un gain de temps et d’argent. En effet, la collecte et le traitement des ordonnances ne coûtent pas moins de 4 millions d’euros chaque année.

Quotipharm.com, le 1/12/2011
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
écosse

À la Une Les pharmaciens britanniques face au Brexit Abonné

Les conséquences pour le système de santé d'un « Brexit sans accord » inquiètent les pharmaciens britanniques. À l'approche de la date fatidique du 29 mars, ils se préparent aux éventuelles ruptures de stock qui pourraient survenir dans les semaines suivant le Brexit. Commenter

Partenaires