La FSPF craint les effets secondaires des mesures sur le médicament
Brève

La FSPF craint les effets secondaires des mesures sur le médicament

09.11.2011

Dans un communiqué diffusé mercredi 9 novembre, la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (FSPF) fait part de ses inquiétudes quant à l’impact du nouveau plan de rigueur récemment présenté par le Premier ministre. Le relèvement du taux de TVA de 5,5 % à 7 % sur les médicaments non remboursables ne sera pas, selon elle, sans conséquence sur les ménages et sur la chaîne pharmaceutique.

« L’augmentation de la TVA doit, en principe, épargner les produits de première nécessité. Or, contrairement aux produits alimentaires ou à l’énergie, il semblerait que les médicaments non remboursables soient concernés par ce rehaussement de taux », souligne la fédération.

Si la FSPF ne remet pas en cause la volonté d’un nécessaire retour à l’équilibre des comptes sociaux, elle conteste le traitement différencié des produits de santé de premier recours par rapport aux autres produits de première nécessité. La santé n’est pas un bien de moindre importance.

Une mesure qui aura, estime le syndicat, « une incidence sur le pouvoir d’achat des patients et provoquera une baisse de confiance à l’égard de ces médicaments ainsi banalisés ».

La FSPF s’inquiète également des nouvelles mesures d’économies sur le médicament présentées, « de façon réductrice par le Gouvernement, comme ne visant que l’industrie pharmaceutique ».

Et de faire remarquer que la nouvelle baisse annoncée des prix des médicaments génériques sera à la charge, pour un tiers, de l’officine en raison de la réglementation des prix et marges des produits remboursables. « Cette décision reviendrait donc à remettre en cause les efforts de rééquilibrage des revenus de l’officine - via une rémunération à l’acte - proposés par les pouvoirs publics dans le cadre du PLFSS actuellement en débat au Parlement, » précise le communiqué.

La FSPF demande au ministre de la Santé de préciser, à l’occasion de la discussion du texte, les mesures compensatrices qu’il entend mettre en œuvre en faveur de l’officine.

Quotipharm.com, le 09/11/2011
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Salaires

Hausse de la valeur du point

La valeur du point officinal passe à 4,425 euros. Les partenaires sociaux de la branche viennent en effet de négocier un accord sur les salaires, à l’issue de la commission mixte paritaire qui s’est tenue le 15 janvier 2018. «... Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.