Non substituable - Le GEMME demande la publication de l’étude CNAM
Brève

Non substituableLe GEMME demande la publication de l’étude CNAM

31.10.2011

FACE aux dérives observées concernant l’usage de la mention « non substituable » par les prescripteurs, le GEMME réclame « la publication sans délai des résultats complets de l’étude lancée par la CNAM », afin de pouvoir quantifier et qualifier l’impact de cette utilisation sur le recul du taux de substitution. Celui-ci est en effet passé sous le seuil des 70 % en septembre. L’association rappelle que le Code de la santé publique prévoit que ladite mention soit portée sur chaque ligne de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
chute cheveux

Risques du finastéride 1 mg : une fiche à remettre aux patients

Les pharmaciens devront remettre une fiche d'information lors de la délivrance de finastéride 1 mg pour la chute des cheveux afin d’avertir les patients sur les effets secondaires, notamment sexuels et psychiques, de ce... 3

  • À la UneCe qui vous attend en 2020

    Abonné
    page 2

    Nouvelles règles du non substituable (NS), TROD angine, substitution des spécialités dites hybrides, ou encore apparition de la... Commenter

  • MiracleUne vie, moins 6 heures

    Abonné
    coeur

    Crier au miracle, ce n'est pas très sérieux, me direz-vous. C'est pourtant ce qu'inspire l'aventure médicale récemment vécue par Audrey... Commenter

  • HumeurQuand passe la justice

    Abonné

    Jean-Luc Mélenchon a accueilli le jugement d'un tribunal correctionnel qui le condamne à trois mois de prison avec sursis en accusant à son... Commenter

Partenaires