Une taxe sur les laboratoires pour financer la formation continue
Brève

Une taxe sur les laboratoires pour financer la formation continue

14.09.2011

Auditionné par la Commission des affaires sociales sur le projet de loi sur le médicament, Xavier Bertrand a confirmé les principales mesures qu’il avait déjà présentées en conseil des ministres le 1er août dernier (voir info flash du 01/08/2011).

Lutte contre les conflits d’intérêt, transparence des décisions, doute au bénéfice du patient, patients mieux informés et professionnels de santé mieux formés et mieux informés seront les maîtres mots de la réforme. Le ministre ajoute par ailleurs qu’il souhaite que « la formation continue des libéraux et des hospitaliers soit pour partie financée par un prélèvement provenant de l’industrie pharmaceutique ». Cette mesure sera insérée dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2012. Concernant les avantages octroyés par les laboratoires aux étudiants, le ministre précise qu’ils sont interdits mais que « la possibilité de subvention des thèses de recherche par les entreprises est maintenue ». Enfin, le ministre souhaite la création d’un « comité stratégique de la politique des produits de santé et de la sécurité sanitaire », dont toutes les agences et les directions d’administrations concernées seront parties prenantes. Il se réunirait chaque semaine en comité opérationnel avec un représentant du ministre et tous les trimestres en comité stratégique sous la présidence du ministre lui-même.

Quotipharm.com, le 14/09/2011
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Être adjoint en 2017-0
Dossier web

Être adjoint en 2017

Entretien pharmaceutique, dépistage, conciliation médicamenteuse... Les adjoints peuvent s'investir dans de nombreuses missions. Ils peuvent aussi, depuis quelques mois, acquérir jusqu'à 10 % des parts d'une officine dans laquelle ils exercent.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.