Le LEEM critique le projet de loi sur le médicament
Brève

Le LEEM critique le projet de loi sur le médicament

02.08.2011

Les entreprises du médicament (LEEM) ont vivement critiqué le projet de loi sur le médicament, présenté le 1er août en conseil des ministres par Xavier Bertrand, ministre de la Santé. Dans un communiqué, l’organisation professionnelle dénonce « la mise en place de procédures destinées à freiner l’accès des patients aux niveaux médicaments, et l’interdiction de la visite médicale individuelle à l’hôpital, qui menace directement l’emploi de milliers de personnes ». Pour le LEEM, « les pouvoirs publics tentent aujourd’hui d’imposer un plan de maîtrise des dépenses de santé qui ne dit pas son nom ». Les industriels estiment que ce plan risque « de compromettre gravement l’accès des médicaments innovants aux malades qui en ont besoin ». Ils soulignent notamment que « les restrictions d’autorisations temporaires d’utilisation (ATU) empêcheront de nombreux malades atteints de pathologies lourdes d’accéder à des médicaments en cours de développement, susceptibles d’apporter une réponse thérapeutique efficace quand toutes les solutions ont échoué ».

Le LEEM déplore également des « mesures stigmatisantes » ciblant la visite médicale alors que cette profession « a connu ces cinq dernières années une baisse de 24 % de ses effectifs ».

Enfin, les industriels s’alarment « d’une politique visant systématiquement à alourdir les contraintes pesant sur l’industrie du médicament et à bousculer le cadre juridique de son activité ». Ils estiment que ce projet de loi « met à mal l’attractivité de la France sur la scène internationale » et soulignent le risque de « provoquer des mouvements de délocalisation ou de détourner les investissements vers d’autres régions du monde ».

QUOTIPHARM.COM, LE 02/08/2011
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Etudiants

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement. Dans les universités de Paris V, VI... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.