Rapport IGAS : 41 propositions pour réformer la chaîne du médicament
Brève

Rapport IGAS : 41 propositions pour réformer la chaîne du médicament

22.06.2011

Dans son rapport intitulé « pharmacovigilance et gouvernance de la chaîne du médicament », l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) formule 41 propositions visant à réformer la pharmacovigilance et la politique du médicament. La préconisation la plus radicale vise à interdire la visite médicale et, suite à cette interdiction, à baisser le prix des médicaments. L’économie ainsi réalisée servirait à financer le développement professionnel continu, une information publique pour les professionnels de santé et le grand public, ainsi que la recherche pharmaceutique publique et privée sur le médicament. Les propositions plus consensuelles portent sur la simplification de la notification de pharmacovigilance et la sensibilisation des professionnels de santé et des patients à son intérêt de santé publique. L’IGAS souhaite aussi que l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) puisse mener elle-même des méta-analyses et des analyses pharmacologiques et recommande d’apposer un triangle noir sur les boîtes de médicaments sous surveillance particulière. Concernant l’autorisation de mise sur le marché, la mission réclame, comme les Assises du médicament, que le critère retenu soit une « valeur ajoutée thérapeutique », et pas seulement un rapport bénéfices/risques positif.

Enfin, l’IGAS préconise une intégration du Comité économique des produits de santé (CEPS) dans les fonctions médico-économiques de la Haute Autorité de santé (HAS).

Quotipharm, le 22/06/2011.
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.