Antibiotiques : l’AFSSAPS dresse un bilan mitigé
Brève

Antibiotiques : l’AFSSAPS dresse un bilan mitigé

21.06.2011

L’agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) publie un rapport sur la consommation d’antibiotiques au cours de la décennie 1999-2009. Selon ses conclusions, la baisse de consommation d’antibiotiques (157 millions de boîtes vendues en France en 2009) se situe aux alentours de 16 % au cours de la période étudiée. Mais, précise l’agence, « ce mouvement de baisse, observé tant en ville qu’à l’hôpital, a surtout été sensible au cours des 5 premières années, car une légère tendance à la reprise s’est dégagée depuis 2005 ». Par ailleurs, malgré une réduction des ventes d’antibiotiques, la plus importante d’Europe au cours de cette décennie, « la France reste nettement au-dessus de la moyenne européenne et se classe parmi les pays présentant la plus forte consommation ».

Autre sujet d’inquiétude pour l’Agence, le nombre de substances actives antibiotiques disponibles qui « diminue régulièrement, alors que l’arrivée de nouvelles molécules est très faible ». L’AFSSAPS souligne que cette situation est « très préoccupante car elle restreint l’éventail des solutions de recours » (antibiotiques de réserve). « En pratique, note l’AFSSAPS, les médecins sont déjà confrontés à des infections susceptibles de menacer le pronostic vital des patients par manque d’antibiotiques efficaces. » L’AFSSAPS prend notamment l’exemple d’antibiotiques comme les carbapénèmes et la colistine, ou encore l’association amoxicilline + acide clavulanique, les céphalosporines de 3e génération et les quinolones. Autant d’antibiotiques dont la consommation augmente. Or, note l’Agence, « les céphalosporines de 3e génération et les quinolones sont particulièrement concernées par l’émergence de bactéries multirésistantes aux antibiotiques ». L’AFSSAPS insiste en conséquence sur la nécessité de sensibiliser les prescripteurs à « distinguer les antibiotiques de première ligne des molécules dont l’utilisation doit impérativement être limitée ».

Quotipharm.com, le 21/06/2011
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.