Le nombre de médecins reste stable
Brève

Le nombre de médecins reste stable

15.06.2011

Le conseil national de l’Ordre des médecins vient de présenter son « Atlas de la démographie médicale en France » (situation au 1er janvier 2011). Cette nouvelle édition relève notamment que si 9 régions enregistrent une diminution du nombre de leurs médecins en activité, 13, en revanche, voient leurs effectifs augmenter. Donnée rassurante, en moyenne, 62 % des médecins nouvellement diplômés d’une région y restent pour exercer. Un bémol : les régions à faible densité médicale ont toutefois du mal à garder les médecins qu’elles forment. À noter également que 1 médecin sur 4 nouvellement inscrits à l’Ordre a obtenu son diplôme hors de nos frontières (un tiers en Roumanie, un quart dans un pays du Maghreb…) et que ces praticiens exercent majoritairement dans les régions à faible densité médicale. En ce qui concerne le mode d’exercice, l’Ordre des médecins constate une nouvelle fois le « désintérêt croissant » pour la pratique libérale, « au profit de l’exercice salarié et, plus particulièrement, hospitalier ; aussi bien chez les médecins généralistes que chez les spécialistes ». Par exemple, les nouveaux diplômés optent à 70 % pour le régime salarié ; 9,4 % choisissent l’exercice exclusif en libéral. Une faible proportion, certes, mais « plus importante » que l’année précédente (8,6 %).

Quotipharm.com, le 15/06/2011
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bilan médication

À la Une Bilan de médication : en route vers l'observance Abonné

Le bilan partagé de médication ne semble pas encore être un acte très répandu dans les officines. Prévu par l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique signé en juillet 2017, l’arrêté définissant ses modalités de mise en œuvre n’est paru au « Journal officiel » qu’à la mi-mars. Mais déjà, de nombreux officinaux manifestent leur intérêt pour les formations qui lui sont dédiées. Commenter

Partenaires