Le nombre de médecins reste stable
Brève

Le nombre de médecins reste stable

15.06.2011

Le conseil national de l’Ordre des médecins vient de présenter son « Atlas de la démographie médicale en France » (situation au 1er janvier 2011). Cette nouvelle édition relève notamment que si 9 régions enregistrent une diminution du nombre de leurs médecins en activité, 13, en revanche, voient leurs effectifs augmenter. Donnée rassurante, en moyenne, 62 % des médecins nouvellement diplômés d’une région y restent pour exercer. Un bémol : les régions à faible densité médicale ont toutefois du mal à garder les médecins qu’elles forment. À noter également que 1 médecin sur 4 nouvellement inscrits à l’Ordre a obtenu son diplôme hors de nos frontières (un tiers en Roumanie, un quart dans un pays du Maghreb…) et que ces praticiens exercent majoritairement dans les régions à faible densité médicale. En ce qui concerne le mode d’exercice, l’Ordre des médecins constate une nouvelle fois le « désintérêt croissant » pour la pratique libérale, « au profit de l’exercice salarié et, plus particulièrement, hospitalier ; aussi bien chez les médecins généralistes que chez les spécialistes ». Par exemple, les nouveaux diplômés optent à 70 % pour le régime salarié ; 9,4 % choisissent l’exercice exclusif en libéral. Une faible proportion, certes, mais « plus importante » que l’année précédente (8,6 %).

Quotipharm.com, le 15/06/2011
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires