Enquête sur la mention « non substituable »
Brève

Enquête sur la mention « non substituable »

06.06.2011

Constatant la baisse de la substitution du Plavix et de l’Épitomax 25 mg, l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) a décidé d’enquêter sur les raisons du phénomène. Du 6 au 13 juin, un sondage permettra au syndicat de recenser le nombre d’inscriptions « NS » (non substituable) sur les ordonnances pour lesquelles ces produits sont prescrits. L’UNPF invite les pharmaciens à renvoyer par fax (01 47 04 70 15) ou mail (unpf@unpf.org) leurs observations. À noter, pour chaque médicament les officinaux doivent indiquer le nombre d’ordonnances prescrites en princeps, le nombre de celles prescrites en DCI et celles portant la mention « NS ».

Quotipharm.com, le 06/06/2011
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires