Mediator : Servier contre-attaque
Brève

Mediator : Servier contre-attaque

26.05.2011

Le Laboratoire Servier a rédigé un document de 300 pages, intitulé « Analyse du rapport IGAS, questions-réponses », qui doit lui servir à préparer sa défense. C’est ce révèle l’édition de ce jour du « Figaro ». Selon le quotidien, le document de Servier, rédigé par une vingtaine de scientifiques du groupe, « utilise certaines imprécisions du rapport de l’IGAS pour chercher à décrédibiliser l’ensemble de ses conclusions ». Servier se défend notamment en mettant en avant les différences entre le Mediator et l’Isoméride, retiré du marché dès 1997.

Par ailleurs, l’avocat de Servier, Me Hervé Temime, affirme dans le journal que le laboratoire « n’a trompé ni voulu tromper ni les médecins, ni les patients, ni le système de santé ». Tout en reconnaissant que le médicament a pu avoir des effets secondaires sur « certains patients », l’avocat estime que « les méthodes de calcul qui ont permis d’aboutir à un chiffre de 500 à 2 000 morts (...) manquent de la plus élémentaire rigueur ». Selon lui, « les missions parlementaires ont été conduites en violation absolue du respect de la présomption d’innocence. Seule la justice peut faire éclater la vérité. J’espère qu’elle le fera sans préjugés en examinant la responsabilité de tous les acteurs », conclut-il.

Quotipharm.com, le 26/05/2011
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Ordinateur

RGPD : attention aux arnaques

La DGCCRF* et la CNIL** mettent en garde contre certaines pratiques commerciales trompeuses concernant la mise en conformité au règlement général sur la protection des données (RGPD). « Des sociétés profitent de l’entrée en... 4

Partenaires