Esthétique - Techniques interdites
Brève

EsthétiqueTechniques interdites

14.04.2011

LES TECHNIQUES non chirurgicales d’amincissement (lyse adipocytaire, ou lipolyse), présentées comme détruisant la cellulite, sont désormais interdites par un décret publié au « JO ». La mesure d’interdiction prise par le ministère de la Santé fait suite à un avis de la Haute Autorité de Santé (HAS) faisant état de complications, « à l’origine de séquelles graves », identifiées chez plusieurs patients. Elle concerne les techniques invasives : injections sous la peau de différents produits ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
homeo

À la Une Homéopathie : les granules de la discorde Abonné

La tribune fustigeant l'homéopathie signée de 124 professionnels de santé, parue le 18 mars dernier, et soutenue à ce jour par plus de 2 400 personnes, n’en finit plus de faire des vagues. La polémique ne cesse d’enfler et pousse sociétés savantes, agences sanitaires et gouvernement à prendre position sur la place de l’homéopathie dans l’arsenal thérapeutique. 1

Partenaires