Léger recul du marché de l’automédication
Brève

Léger recul du marché de l’automédication

10.03.2011

Suivant la tendance des ventes globales de médicaments en France, le marché de l’automédication enregistre un léger recul sur l’exercice 2010. Son chiffre d’affaires s’établit à 1,9 milliard d’euros, soit une baisse de 0,8 %, pour un total de ventes de 419,9 millions d’unités (-1,2 %). L’Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (AFIPA) pointe du doigt une épidémie grippale moins virulente et plus tardive qu’en 2009, une année moins riche en switches et le déremboursement des spécialités à base de magnésium. Intervenu en septembre dernier, l’arrêt de la prise en charge par l’assurance-maladie a eu un effet immédiat sur les ventes des 13 références concernées : volume en baisse de 43 % et chute du chiffre d’affaires de 26 % sur le dernier trimestre de l’année.

Le cabinet IMS Health, qui présente ses résultats, note néanmoins de bonnes performances dans les voies digestives, la dermatologie et les antalgiques par exemple. De même, dans toutes les catégories, certains produits s’en sortent mieux que d’autres tels que Gaviscon, Daflon, Nicotinell, Euphytose, Magne Vie B6, Homeoptic, toute l’offre générique à base de chlorhexidine et bien d’autres. Le marché a été dynamisé par le lancement de 77 nouveaux produits, qui pèsent pour 1,3 % du chiffre d’affaires global (20,6 millions d’euros).

Quotipharm.com, le 10/03/2011
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Lactalis

À la Une Retraits de lots : objectif zéro défaut Abonné

À ce jour, aucun bébé ne se trouve en danger. Mais l’affaire du lait contaminé aurait pu très mal tourner. Elle révèle surtout que les systèmes d’alerte et de retrait de lots sont perfectibles. Et pas seulement dans la grande distribution puisque 44 pharmaciens ont été épinglés par la DGCCRF pour avoir détenu dans leurs officines des boîtes de laits concernés par les retraits de lots. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.