Une loi pour encadrer les week-ends d’intégration
Brève

Une loi pour encadrer les week-ends d’intégration

24.02.2011

Incontournables de la vie étudiante dans les grandes écoles et les facultés de santé, les week-ends d’intégration vont être mieux encadrés. Les différents incidents intervenus lors de ces événements festifs (plaintes pour viols, noyade, accidents de la route, etc.) ont poussé les autorités à réagir. La ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a annoncé aujourd’hui deux mesures pour « protéger les étudiants des dérives », dans le cadre des week-ends d’intégration. Ces annonces interviennent après la remise du rapport commandé en septembre dernier au recteur de Poitiers, Martine Daoust. Première mesure, les organisateurs des soirées et week-ends étudiants devront déclarer ces événements, non seulement auprès des responsables de l’établissement, mais aussi à la mairie ou à la préfecture, comme c’est déjà le cas pour les rave parties. Cette proposition fera l’objet d’une mesure législative, a précisé la ministre. La seconde mesure concerne directement les fournisseurs d’alcool. Selon la loi, ils ne peuvent plus en distribuer gratuitement lors des soirées étudiantes. Le testing visant à s’en assurer doit désormais être généralisé. Ces contrôles pourront être réalisés par les organisations étudiantes, les mutuelles et les associations de prévention, a indiqué Valérie Pécresse. Ces mesures doivent entrer en vigueur dès la prochaine rentrée universitaire.

QUOTIPHARM.COM, LE 24/02/2011
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires