Médicaments en GMS : l’AFSSAPS interpellée sur le risque sanitaire
Brève

Médicaments en GMS : l’AFSSAPS interpellée sur le risque sanitaire

14.02.2011

Daniel Buchinger, président de l’UDGPO (Union des groupements de pharmaciens d’officine), demande à l’AFSSAPS de se positionner auprès des Français et des pouvoirs publics au sujet du risque sanitaire grave qu’engendrerait la vente de médicaments de médication familiale (Aspirine, Doliprane, etc.) en supermarchés. Dans une lettre ouverte adressée à son directeur, le président de l’UDGPO estime que le « sujet, remis au jour depuis quelques semaines par M.E. Leclerc, est un sujet de santé publique, et interroge, la France assumera-t-elle (cela a été le cas aux États-Unis et en Angleterre) les centaines de décès dus au surdosage de paracétamol ? » En effet, rappelle en substance Daniel Buchinger, dans ces pays où la vente de médicaments en supermarchés a été autorisée, on doit déplorer plus de 100 décès par an (ainsi que 13 000 urgences et 2 000 hospitalisations) dus au surdosage de paracétamol, première cause de défaillance du foie. Au-delà du cas du paracétamol, « je vous laisse imaginer le désastre sanitaire que cela (NDLR, la mise en vente de médicaments de médication familiale en GMS) occasionnerait en France. Nous souhaitons que l’AFSSAPS, garante de la sécurité sanitaire, se positionne clairement vis-à-vis des Français et des pouvoirs publics », conclue-t-il.

QUOTIMED.COM, le 15/02/2011
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
salaire

À la Une Salaires à l'officine : la nouvelle donne Abonné

Généralisation de la hausse du point officinal à toutes les officines, augmentation du Smic, heures supplémentaires désocialisées… En ce début d’année, de nombreux changements interviennent sur la feuille de paie de vos salariés. Commenter

Partenaires