4000 officines suspectées de fraude fiscale
Brève

4000 officines suspectées de fraude fiscale

10.12.2010

Selon le Parquet de Nîmes, qui avait diligenté cet automne une vaste vague de perquisition dans des pharmacies françaises, près de 4 000 officines seraient suspectées de fraude fiscale. La Direction générale des Finances publiques (DGFIP) a en effet constaté lors du contrôle de ces officines l’utilisation de logiciels qui permettent d’occulter les opérations imposables, et donc de frauder le fisc. Selon le procureur de Nîmes, parmi les deux plus grosses sociétés qui fournissent des systèmes de comptabilité informatique aux pharmacies en France, « ce mécanisme existe bien pour la société Alliadis, dont le siège social est à Niort ». « Ce qui est exceptionnel, c’est que le mode de minoration se trouve inclus dans le logiciel lui-même et est fourni par la société qui prépare les logiciels de comptabilité des pharmacies, sous réserve de demander l’accès au code informatique », relève le procureur.

Quotipharm.com, le 10/12/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires