4000 officines suspectées de fraude fiscale
Brève

4000 officines suspectées de fraude fiscale

10.12.2010

Selon le Parquet de Nîmes, qui avait diligenté cet automne une vaste vague de perquisition dans des pharmacies françaises, près de 4 000 officines seraient suspectées de fraude fiscale. La Direction générale des Finances publiques (DGFIP) a en effet constaté lors du contrôle de ces officines l’utilisation de logiciels qui permettent d’occulter les opérations imposables, et donc de frauder le fisc. Selon le procureur de Nîmes, parmi les deux plus grosses sociétés qui fournissent des systèmes de comptabilité informatique aux pharmacies en France, « ce mécanisme existe bien pour la société Alliadis, dont le siège social est à Niort ». « Ce qui est exceptionnel, c’est que le mode de minoration se trouve inclus dans le logiciel lui-même et est fourni par la société qui prépare les logiciels de comptabilité des pharmacies, sous réserve de demander l’accès au code informatique », relève le procureur.

Quotipharm.com, le 10/12/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.