Proposition sur la marge : inacceptable, selon la FSPF
Brève

Proposition sur la marge : inacceptable, selon la FSPF

29.10.2010

La réunion du 25 octobre sur l’économie de l’officine avec les représentants du ministère de la Santé a laissé la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) sur sa faim. Le syndicat estime ainsi que le résultat est « aussi insuffisant qu’incohérent ». Dans un fax adressé à l’ensemble des pharmaciens, il juge même ce plan « tout simplement inacceptable ». D’abord, les propositions présentées par les pouvoirs publics « vont à l’encontre des revendications que nous portons avec l’UNPF ». À savoir le relèvement du seuil de la première tranche de marge et non pas l’augmentation du forfait à la boîte, comme l’option retenue par le ministère. La FSPF estime aussi que l’enveloppe de 80 millions d’euros mise sur la table par les pouvoirs publics est largement insuffisante : « Ce ne sont pas moins de 200 millions d’euros dont nous avons besoin, non seulement pour permettre aux officines en difficultés, dont le nombre va croissant, de relever la tête, mais aussi pour pouvoir assumer, dans des conditions financières acceptables et en toute sécurité pour les patients, les nouvelles missions issues de la loi HPST. » « Sans évolution significative du plan de redressement proposé, la FSPF ne pourra pas accepter l’inacceptable », prévient le syndicat qui ajoute : « Les moyens d’action qui seront arrêtés lors de notre prochain conseil d’administration seront à la hauteur de notre détermination. »

Quotipharm.com, le 29/11/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Être adjoint en 2017-0
Dossier web

Être adjoint en 2017

Entretien pharmaceutique, dépistage, conciliation médicamenteuse... Les adjoints peuvent s'investir dans de nombreuses missions. Ils peuvent aussi, depuis quelques mois, acquérir jusqu'à 10 % des parts d'une officine dans laquelle ils exercent.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.