Neuf mois après le séisme, une suspicion de choléra à Haïti
Brève

Neuf mois après le séisme, une suspicion de choléra à Haïti

22.10.2010

Alors que l’ONG Pharmacie & Aide Humanitaire vient de lancer un appel aux dons pour mener à bien ses missions à Haïti, tout en tirant la sonnette d’alarme sur la situation économique, sanitaire et pharmaceutique du pays, les autorités sanitaires haïtiennes ont annoncé hier soir plusieurs dizaines de cas de choléra dans le nord du pays. Lié à la mauvaise qualité de l’eau potable, favorisé par le manque d’hygiène et de soins (1,3 million de réfugiés vivent toujours sous tente, dans des camps, alors que la saison des pluies bat son plein), le choléra est particulièrement contagieux et peut tuer en quelques heures. L’association médicale haïtienne évoque les chiffres de 135 morts et de 1 500 cas de diarrhées recensés, en précisant que les analyses effectuées en laboratoire indiquent bien que les décès recensés sont dus à une forme de choléra.

Malgré tout, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) se montre prudente et attendait, à mi-journée ce vendredi, les résultats de ses propres tests pour confirmer ou non la présence du choléra à Haïti. Néanmoins les cas de diarrhées et les décès sont bien réels, l’OMS a donc dépêché des experts de Washington pour surveiller l’évolution de cette « flambée diarrhéique », des équipes médicales pour renforcer les rangs des professionnels de santé haïtiens et des médicaments (comprimés de réhydratation et comprimés de purification de l’eau).

Quotipharm.com, le 22/10/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires