Sévère mise en garde contre les tests de dépistage des stupéfiants
Brève

Sévère mise en garde contre les tests de dépistage des stupéfiants

23.09.2010

L’Académie nationale de pharmacie met en garde contre les tests de dépistage des stupéfiants. Le seul test salivaire utilisé actuellement pour le dépistage du cannabis ne fournit pas les performances requises, souligne l’Académie. Plusieurs études récentes ont montré que sa mise en œuvre est à l’origine d’un grand nombre de résultats faussement positifs ou faussement négatifs. Seul le contrôle sanguin permet de confirmer l’usage de stupéfiants. Quant aux home tests urinaires, de plus en plus largement et librement diffusés, notamment sur internet, ils ne permettent pas, non seulement d’estimer valablement l’importance de la consommation de cannabis, mais, plus inquiétant, ils sont susceptibles, faute d’expertise scientifique, d’induire une fausse information, avec les dégâts familiaux, sociaux et professionnels que cela risque d’engendrer. « Il ne faudrait pas que l’intensification indispensable de la lutte contre la toxicomanie, et notamment la pandémie cannabique qui en est une des composantes majeures, soit hypothéquée par des pratiques incontrôlées », insiste l’Académie, qui recommande :

• De ne pas laisser la mise en vente des tests de dépistage de consommation de stupéfiants sans une validation préalable, tant de leurs performances que de leurs indications.

• De veiller à ce que les notices et modes d’emploi de ces tests de dépistage soient suffisamment clairs et informatifs, notamment sur les risques d’erreur.

• De ne mettre des outils de dépistage entre les mains de non professionnels de la santé, qu’après un avis scientifique des instances compétentes.

Quotipharm.com, le 23/09/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Laits infantiles contaminés : les pharmaciens ont fait le job, selon l’USPO

Selon Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), les titulaires ont, en majorité, très bien géré la crise des laits contaminés. De même, la profession a parfaitement joué son rôle dans... 9

  • À la UneFiscalité : ce qui vous attend en 2018

    Abonné
    Impots

    Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la... Commenter

  • Test de grossesseDeux annonces en une

    Abonné
    Ikéa

    « Uriner sur cette pub pourrait changer votre vie. » Vous avez bien lu. Cette publicité Ikea ne fait pas que vanter les mérites de la marque... Commenter

  • HumeurLa vie sans portable

    Abonné

    Je ne vois pas pourquoi les gens s'indignent d'être dans une « zone blanche » où leur téléphone cellulaire ne trouve pas de réseau. Dans un... Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.