Négociations sur la marge : les syndicats affûtent leurs arguments
Brève

Négociations sur la marge : les syndicats affûtent leurs arguments

15.09.2010

Les syndicats ont rendez-vous aujourd’hui au ministère de la Santé pour aborder une nouvelle fois l’épineux dossier de la rémunération. À l’heure de la rencontre, les organisations professionnelles campent sur leur position. La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) demande ainsi une relinéarisation de la marge avec augmentation du seuil de la première tranche de la MDL. Pour son président, Philippe Gaertner, cette mesure permettrait également de solutionner le problème des grands conditionnements qui coûtent chers à l’officine. « Il nous faut trouver immédiatement un ballon d’oxygène », martèle-t-il.

L’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) plaide également pour une revalorisation de la première tranche. « L’UNPF réclame une plus grande linéarité de la marge, seul élément permettant une refonte pérenne de notre système », indique le syndicat président par Claude Japhet. L’UNPF souhaite également un rééquilibrage des marges entre les pharmacies et les grossistes dans les DOM.

L’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) défend pour sa part l’idée d’une augmentation de 0,10 euro du forfait à la boîte et demande l’arrêt des grands conditionnements. Elle souhaite, par ailleurs, que le rôle du pharmacien d’officine dans les maisons de retraite soit consolidé en écartant notamment le risque de création de pharmacies à usage intérieur (PUI).

Malgré des revendications parfois différentes, les syndicats d’officinaux entendent bien faire front commun. L’UNPF et l’USPO appellent ainsi de leurs vœux à une réunion entre les trois organisations afin de décider de la stratégie à venir.

Quotipharm.com, le 15/09/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Lactalis

À la Une Retraits de lots : objectif zéro défaut Abonné

À ce jour, aucun bébé ne se trouve en danger. Mais l’affaire du lait contaminé aurait pu très mal tourner. Elle révèle surtout que les systèmes d’alerte et de retrait de lots sont perfectibles. Et pas seulement dans la grande distribution puisque 44 pharmaciens ont été épinglés par la DGCCRF pour avoir détenu dans leurs officines des boîtes de laits concernés par les retraits de lots. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.