Des médicaments à base de magnésium déremboursés
Brève

Des médicaments à base de magnésium déremboursés

28.07.2010

Dans un arrêté du 21 juillet paru hier au Journal officiel, le ministère de la Santé a décidé de dérembourser une vingtaine de spécialités à base de magnésium à compter du 30 septembre prochain. Les médicaments concernés sont d’une part : Efimag (Sankyo Pharma), Mag 2 (Cooper), Magnogène (Novartis Santé Familiale), Magyeast (Bergrin), Megamag (Mayoli-Spindler), Spasmag (Grimberg) et Top Mag (Aerocid). Si les avis de la Haute autorité de santé et de la Commission de transparence ont souligné que ces médicaments présentaient un service rendu insuffisant pour le maintien de leur remboursement, ils ont aussi noté une exception dans les cas de carences avérées secondaires à une entéropathie sévère, à une tubulopathie ou à un syndrome néphrotique. Dans ces cas, ces médicaments présentent un service médical rendu modéré. C’est pourquoi l’arrêté prévoit la possibilité d’un remboursement dérogatoire de ces spécialités dans ces indications de traitement. Les autres médicaments visés par le déremboursement au 30 septembre (et sans exception d’indication) sont Magne B6 (sanofi-aventis), Magnésium/Vitamine B6 Biogaran, Magnésium/Vitamine B6 Mylan, Magnésium/Vitamine B6 Qualimed et Uvimag B6 (Zambon). En outre, Magne B6 de sanofi-aventis, et les trois génériques Magnésium/Vitamine B6 (Biogaran, Mylan, Qualimed) sont radiés de la liste des médicaments agréés à l’usage des collectivités publiques. Les laboratoires pourront continuer à distribuer ces médicaments dont les prix seront libres.

Quotipharm.com, le 28/01/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.