Une recommandation de l’EMA - Vers un retrait du Parfenac
Brève

Une recommandation de l’EMAVers un retrait du Parfenac

23.07.2010

À la suite de la procédure de réévaluation du bénéfice/risque de tous les médicaments contenant du buféxamac, l’agence européenne du médicament (EMA) recommande le retrait des AMM de toutes les spécialités en contenant, en raison du risque élevé d’allergies de contact. Cet AINS, indiqué dans le traitement symptomatique du prurit, est disponible en France depuis 1974 sous le nom de Parfenac. Dans l’attente de la décision de la Commission Européenne, l’AFSSAPS recommande aux prescripteurs...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rupture stock

Médicaments : le plan anti-rupture du LEEM

Le LEEM l'avait annoncé par la voix de son président Philippe Tcheng lors de ses vœux, c'est chose faite. Les industriels du médicament présentent leur plan d'actions en six points pour agir contre les pénuries de médicaments.... 4

  • À la UneCes conditionnements qui emballent le patient

    Abonné
    photo pour le sous papier

    De la simple boîte en carton au dispositif injectable connecté, en passant par le blister intelligent et les étiquettes flashables, le... Commenter

  • BiodiversitéSOS « microcosmos »

    Abonné
    papillons

    Avez-vous remarqué, depuis quelques années, que le pare-brise de votre voiture n'est plus moucheté au terme des longs trajets routiers,... Commenter

  • HumeurChâteau lapin

    Abonné

    L'écrivain Philippe Sollers a reproché à Alain Juppé, maire de Bordeaux, bientôt membre du Conseil constitutionnel, d'avoir laissé de... Commenter

Partenaires