Grève des gardes et des urgences à compter du 10 juillet
Brève

Grève des gardes et des urgences à compter du 10 juillet

07.07.2010

Rappelant le constat partagé d’une situation économique dégradée pour le réseau des officines, les présidents des syndicats départementaux affiliés à la FSPF, réunis ce jour en assemblée générale extraordinaire, déplorent l’échec des négociations engagées avec le ministère de la Santé. En effet, rappelle la FSPF, les pouvoirs publics n’ont formulé aucune proposition lors de la seconde réunion qui s’est tenue le 1er juillet, renvoyant les organisations syndicales aux arbitrages susceptibles d’être pris dans le cadre du PLFSS 2011.

Dans ces conditions, le syndicat appelle ses adhérents à suspendre, à compter du 10 juillet, toute participation au service de garde et d’urgence, laissant au préfet la responsabilité de réquisitionner les pharmaciens d’officine. De même il invite les pharmaciens à cesser, à compter de la même date, d’organiser le service de garde et d’urgence et d’informer l’ARS que les tableaux de garde et d’urgence transmis en leur temps ne sont plus valables. Enfin, la FSPF recommande à ses adhérents de limiter le stock de médicaments génériques d’ici le début du mois de septembre et de s’approvisionner en feuilles de soins papier dans la perspective d’une éventuelle grêve du tiers-payant.

Dans un communiqué publié ce jour, la FSPF « attend du ministère de la Santé une véritable réponse économique aux difficultés criantes qui fragilisent un nombre croissant d’officines. Dans un contexte de raréfaction de l’offre de soins, les pouvoirs publics doivent, de toute urgence, donner au réseau officinal les moyens de sa pérennité. »

Les trois présidents de syndicats de pharmaciens d’officine (FSPF, UNPF et USPO) doivent se réunir demain matin pour discuter, mettre au point et coordonner leurs actions.

Quotipharm.com, le 07/07/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pharmacien

À la Une La nouvelle marge pour 2019 Abonné

En prévision de l'instauration de nouveaux honoraires de dispensation à partir du 1er janvier 2019, un nouvel arrêté de marge vient de paraître au « Journal officiel ». 3

Partenaires