Attention aux achats de Tamiflu sur internet
Brève

Attention aux achats de Tamiflu sur internet

18.06.2010

Les achats de Tamiflu sur des sites internet frauduleux sont potentiellement dangereux et peuvent entraîner la mort par choc allergique, avertit l’Agence fédérale américaine des médicaments (FDA). L’antiviral, produit par le groupe pharmaceutique suisse Roche et recommandé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour traiter la grippe pandémique A(H1N1), a été acheté sans prescription par l’agence américaine sur un site internet qui vendait le produit en tant que générique. Or, le produit acheté ne contenait pas le principe actif oseltamivir, normalement contenu dans le Tamiflu, mais un antibiotique, la cloxacilline, proche de la pénicilline, indique la FDA. L’agence américaine, qui n’a pas homologué aux États-Unis de générique du Tamiflu, a prévenu que la prise d’un tel produit contenant un antibiotique pouvait produire un choc anaphylactique, risquant d’entraîner la mort. « Un site internet frauduleux vendant des médicaments peut ressembler à un site professionnel et légal, mais il peut en fait cacher des opérations illégales, souligne Margaret Hamburg, de la FDA. Les achats de médicaments sur des sites opérant hors de la légalité mettent les consommateurs face à un danger accru que le produit soit falsifié, impur, contaminé ou ne contenant pas assez ou trop d’ingrédient actif. » Face à la pandémie grippale, les gouvernements ont commandé l’année dernière 1,5 milliard de comprimés de Tamiflu à Roche pour 3,2 milliards de francs suisses, permettant de traiter 150 millions de personnes.

Quotipharm.com, le 18/06/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.