Alerte contre le non-remboursement d’un nouvel anti hypertenseur
Brève

Alerte contre le non-remboursement d’un nouvel anti hypertenseur

28.05.2010

Trois sociétés savantes de spécialistes des traitements de l’hypertension artérielle se mobilisent et alertent le Ministère de la santé et la Haute Autorité de Santé (HAS) sur la décision, du non-remboursement d’un nouveau médicament contre l’hypertension (Exforge HCT, amlodipine/valsartan/hydrochlorothiazide).

Dans un courrier adressé à Roselyne Bachelot et au Pr Laurent Degos (Président de la Haute autorité de Santé), les signataires déplorent en effet que « ce nouvel antihypertenseur, fait de l’association en un seul comprimé de trois principes pharmacologiques hautement reconnus, dont l’efficacité et les bénéfices pour les patients ne sont plus à démontrer, a reçu un avis défavorable quant à son remboursement par la Commission de la Transparence de la Haute Autorité de Santé. » Ils rappellent que « les associations de médicaments en un seul comprimé sont un réel bénéfice pour les patients souffrant d’hypertension, plus de 12 millions en France, d’autant que 20 % d’entre eux sont soignés par au moins trois médicaments contre l’hypertension. »

Dans ce contexte, les sociétés savantes estiment que « seuls donc les plus aisés parmi les patients les plus atteints et les plus fragiles pourront accéder à ce médicament non remboursé, un pas de plus dans la progression d’une « médecine à deux vitesses ». S’interrogeant sur les raisons de cette décision et devant les conséquences pour les patients hypertendus, elles sollicitent auprès de la HAS, l’organisation d’une mission d’expertise pluridisciplinaire afin de définir la place des associations fixes médicamenteuses dans la prise en charge de l’hypertension.

Quotipharm.com, le 28/05/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires