Les étudiants opposés à la vente de médicaments sur Internet
Brève

Les étudiants opposés à la vente de médicaments sur Internet

15.04.2010

Tout comme leurs aînés, les futurs diplômés se montrent réservés à l’idée de pouvoir vendre des médicaments sur Internet. Dans un communiqué, l’association nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF) explique voir dans cette mesure « l’abolition de la sécurité de la chaîne de distribution du médicament, mais aussi le désaveu des atouts de leur future profession de pharmacien, qui sont : le conseil, la proximité et la prévention des risques encourus par le malade par la connaissance de ses antécédents médicaux via le dossier pharmaceutique ». L’ANEPF considère également que la vente à distance n’est pas compatible avec la volonté du ministère de la Santé de ne pas voir les médicaments être vendus ailleurs que dans les pharmacies. Pour l’association estudiantine, cette disposition encourage la surconsommation, représente une régression dans le domaine du parcours du médicament et permet le développement des sites illégaux et de la contrefaçon. « Nous ne voyons pas l’intérêt pour un malade de commander ses médicaments sur Internet, avec le risque d’être mal informé, alors que 23 000 officines assurent déjà un service de proximité de qualité et qu’à un délai de livraison viendraient s’ajouter des frais de port supplémentaires », estiment les étudiants.

Quotipharm.com, le 15/04/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires