Sarkozy pousse à la coopération entre médecins et pharmaciens
Brève

Sarkozy pousse à la coopération entre médecins et pharmaciens

12.01.2010

Nicolas Sarkozy souhaite une refondation de la médecine libérale, a-t-il indiqué lors de la présentation de ses vœux au monde de la santé, à Perpignan. Il vient de confier cette mission au président du Conseil national de l’Ordre des médecins, Michel Legmann. Celui-ci doit lui faire des propositions d’ici à la fin mars. « Il faut inventer un nouveau modèle de soins de premier recours qui fasse toute sa place à la médecine libérale, un modèle attractif », estime le chef de l’État. Nicolas Sarkozy mise notamment sur la coopération avec les autres professionnels de santé. « Les pharmaciens d’officine, les infirmières libérales sont une composante de l’offre de soins de premier recours, affirme le président de la République. Les médecins généralistes ont intérêt à partager le premier recours avec ces autres professions. »

En ce qui concerne la campagne de vaccination contre la grippe A(H1N1), Nicolas Sarkozy assure que « le gouvernement n’en a pas trop fait ». « Je pense que le gouvernement a tenu le cap et fait ce qu’il fallait faire pour protéger la population, ajoute-t-il. Mon devoir de chef de l’État, c’est de protéger les Français ». Après la polémique suscitée par la revente de vaccins à l’étranger, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, sera, quant à elle, interrogée ce soir par les députés de la commission des Affaires sociales.

Quotipharm.com, le 12/01/10
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Être adjoint en 2017-0
Dossier web

Être adjoint en 2017

Entretien pharmaceutique, dépistage, conciliation médicamenteuse... Les adjoints peuvent s'investir dans de nombreuses missions. Ils peuvent aussi, depuis quelques mois, acquérir jusqu'à 10 % des parts d'une officine dans laquelle ils exercent.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.