Grippe A(H1N1) : de nouvelles recommandations pour les antiviraux
Brève

Grippe A(H1N1) : de nouvelles recommandations pour les antiviraux

10.12.2009

La Direction générale de la santé (DGS) informe les professionnels de santé de l’évolution des recommandations concernant la prescription des antiviraux dans le cadre de la prise en charge de la pandémie de grippe A(H1N1). Compte tenu de la progression de la pandémie sur le territoire et de l’augmentation des hospitalisations et formes graves, les nouvelles recommandations de prescription des antiviraux, qui prennent effet aujourd’hui, sont les suivantes :

- La prescription du traitement antiviral est systématique chez le patient présentant une grippe clinique.

- Le prélèvement nasopharyngé à visée diagnostique préalablement à la mise sous traitement antiviral curatif n’est pas systématique. Ses indications sont restreintes à des cas particuliers comme les formes graves.

- Il convient de surveiller l’apparition de tout signe d’aggravation et en particulier d’une dyspnée et de recommander, dans ce cas, l’appel au centre 15.

- Pour une personne non malade et présentant des facteurs de risque (dont les femmes enceintes et les enfants de moins de 1 an) qui a été en contact étroit avec une personne grippée, un traitement antiviral post-exposition est recommandé. Le traitement est dit préemptif (à dose curative et pendant 5 jours)

Pour faciliter l’accès aux traitements, le stock d’État d’antiviraux va être livré dans les officines de métropole à partir du 21 décembre. Ce stock est composé de deux formes galéniques d’oseltamivir (le Tamiflu 75 mg, sous forme de gélule, à usage adulte et l’oseltamivir PG 30, sous forme de comprimé sécable dispersible, adapté à l’enfant) et de Relenza qui peut être utilisé en traitement post-exposition.

Ces produits seront délivrés gratuitement en officine, uniquement sur prescription médicale.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Lactalis

À la Une Retraits de lots : objectif zéro défaut Abonné

À ce jour, aucun bébé ne se trouve en danger. Mais l’affaire du lait contaminé aurait pu très mal tourner. Elle révèle surtout que les systèmes d’alerte et de retrait de lots sont perfectibles. Et pas seulement dans la grande distribution puisque 44 pharmaciens ont été épinglés par la DGCCRF pour avoir détenu dans leurs officines des boîtes de laits concernés par les retraits de lots. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.