Le marché de l'automédication de plus en plus attractif en France
Brève

Le marché de l'automédication de plus en plus attractif en France

17.11.2009

Le marché de l'automédication en France, longtemps considéré comme « peu évolutif et bloqué par des freins structurels », voit son attractivité se renforcer, en raison notamment des vagues de déremboursements de médicaments, selon une étude Precepta publiée mardi. Sur la période 2005-2008, le marché de l'automédication a crû de 17 %, rappelle l'étude, soit une progression annuelle de l'ordre de 5 %, supérieure à celle du médicament remboursable. Si cette hausse est due à l'effet ponctuel des vagues de déremboursements de 2006 et 2008, celles-ci ont été « l'occasion d'une véritable remise à plat des conditions préalables à un développement responsable du secteur », avance l'étude, qui prévoit, après une baisse du marché de 2 % en 2009, des hausses de 2 % en 2010, puis 3 % en 2011 et en 2012. En France, l'automédication représente un peu moins de 7 % des dépenses totales de médicaments, soit presque deux fois moins qu'en Europe (12 %), rappelle l'étude. Mais « sur la période 2010-2012, de nouveaux déremboursements participant au développement du marché paraissent plus que probables », poursuit-elle, évoquant également l'entrée en vigueur des ventes de médicaments en libre accès dans les pharmacies en 2008 ou la mise en place de centrales d'achats pharmaceutiques qui aident au développement d'une automédication responsable. Enfin, les grands groupes pharmaceutiques, « traditionnellement peu actifs sur le marché de l'automédication », revoient leur modèle et s'y intéressent de plus en plus, « dans un contexte de fort ralentissement du médicament remboursable », ajoute-t-il, citant notamment les exemples de sanofi-aventis et de GlaxoSmithKline.

Quotipharm.com, le 17/11/09
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Etudiants

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement. Dans les universités de Paris V, VI... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.