DREES : le revenu des pharmaciens en baisse
Brève

DREES : le revenu des pharmaciens en baisse

29.07.2009

Selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l´évaluation et des statistiques (DREES), le chiffre d’affaires global des officines en 2006 s’élève à 34 milliards d’euros (+5,4 % depuis 2000) et le volume des ventes augment de 7,4 % par an de 2001 à 2006. Néanmoins, sur cette période le taux de marge commerciale a baissé de deux points et « le creusement des écarts d’évolution entre les charges d’exploitation et les marges commerciales » provoque une baisse de 1 % par an en 2005 et 2006 de l’excédent brut d’exploitation. S’y ajoutent un fléchissement de la consommation de médicaments, la baisse sensible des prix en 2005 et 2006.

En 2006, les titulaires (hors SEL) ont un revenu brut annuel de 132 000 euros en moyenne (+1,3 % par an entre 2001 et 2006, soit une baisse de 0,6 % par an en euros constants), avec des écarts de revenus moyens allant de 121 000 à 143 000 euros selon la forme juridique de l’officine. Ainsi, les entreprises individuelles dégagent un revenu moyen supérieur pour le titulaire « mais la dispersion des revenus est relativement forte », alors que les officines organisées en société génèrent un revenu moins élevé « mais présentent des conditions plus favorables en termes de temps de travail, d’organisation des astreintes et de sécurité des revenus ». De plus, ce revenu varie fortement en fonction de la région d’implantation ; il est plus élevé au nord (excepté l’Île de France) qu’au sud, c’est-à-dire plus élevé dans les régions où la densité d’officines est plus faible.

Quotipharm.com, le 29/07/09
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires