Rappel de bouteilles d’oxygène OXALYS
Brève

Rappel de bouteilles d’oxygène OXALYS

15.07.2009

À la suite d’un accident de « coup de feu » survenu dans les locaux du fabricant avec une bouteille d’oxygène OXALYS constituée d’un robinet détendeur intégré V2D15 version F, un retrait de toutes les bouteilles munies d’un robinet de cette version, avait été déclenché le 19 juin dernier. Le remplacement des bouteilles s’effectue progressivement depuis cette date. Les utilisateurs concernés par ce type de bouteille d’oxygène ont reçu un courrier de l’établissement pharmaceutique Sol France leur communiquant les numéros de bouteille à remplacer. Les bouteilles conservées au domicile des patients sont progressivement échangées par la structure qui les avait fournies. Cependant, compte tenu de la possibilité que des transferts de bouteilles aient été effectués entre les différents établissements ou professionnels de santé, l’Afssaps demande à tous les professionnels de santé (établissements de santé, ambulanciers, officines…) qui détiennent des bouteilles OXALYS de la société SOL, de vérifier qu’ils ne possèdent pas de bouteilles comportant un numéro de série du manodétendeur intégré supérieur à 894726 avec ou sans pastille 2008. Le numéro de série est localisé sur la partie arrière de la bouteille, à droite de la prise médicale. Les bouteilles comportant une pastille 2009 ou ne mentionnant aucun numéro à l’endroit indiqué ci-dessus ne sont, quant à elles, pas concernées par le rappel. L’Afssaps rappelle l’importance de la traçabilité des bouteilles d’oxygène, notamment lors de la mise en place d’un retrait. En conséquence, le transfert ou l’échange de bouteilles entre les différents professionnels de santé les utilisant est fortement déconseillé, car il devient alors très difficile de récupérer de façon complète les bouteilles.

Quotipharm.com, le 15/07/09
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires