Trois académies pour réhabiliter l’eau potable
Brève

Trois académies pour réhabiliter l’eau potable

02.07.2009

Dans un communiqué commun, l’Académie nationale de médecine, l’Académie nationale de pharmacie et l’Académie de l’eau considèrent que les récentes recommandations de consommation sur l’eau potable adressées aux personnes atteintes de cancer constituent à la fois un déni de la science, un mépris de la médecine et une atteinte au respect des patients.

Les risques potentiels de l’eau potable dans la survenue éventuelle de cancers et l’aggravation de l’état des personnes atteintes de cancer ne reposent que sur des hypothèses, dont l’accumulation ne suffit pas à faire une vérité scientifique. Mais ces assertions pourraient inquiéter inutilement des patients déjà fragiles, soulignent les académies. Elles réaffirment que boire l’eau du robinet, ce n’est pas boire l’eau des rivières et que les cancéreux ne sauraient être instrumentalisés de la sorte. Elles déplorent que, sous prétexte de créer un faux débat sans objet entre l’eau potable et les eaux en bouteille, l’attention soit déviée des vraies questions sanitaires (...).

Elles alertent sur ce nouvel exemple de déstabilisation de l’opinion qui consiste à évincer les scientifiques pour obtenir que, sous la pression d’une opinion manipulée, des mesures de précaution soient prises sans la moindre évaluation de leur impact et en galvaudant des questions sanitaires majeures comme l’eau et le cancer.

Quotipharm.com, le 02/07/09
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires