Grippe porcine : l'OMS déclenche l’alerte de niveau six
Brève

Grippe porcine : l'OMS déclenche l’alerte de niveau six

11.06.2009

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a relevé son niveau d'alerte sur la grippe porcine au niveau maximal de 6, signifiant une pandémie. À Genève, une source diplomatique a déclaré que la directrice de l'OMS, Margaret Chan, avait annoncé le relèvement au niveau maximal aux représentants des États membres de l'organisation onusienne suite au comité d'urgence sur la grippe porcine réunit ce jour compte tenu de la propagation du virus A(H1N1). Tandis que l’épidémie a déjà fait près de 28 000 malades et 141 morts dans 74 pays touchés après son apparition au Mexique et aux États-Unis fin mars, un 142e décès a été annoncé jeudi au Guatemala, 8e pays concerné par un cas mortel. Pour prendre sa décision, l'OMS attendait d'avoir des preuves que le virus se propageait bien localement dans une région autre que le continent américain, critère géographique retenu pour déclencher la phase 6. Il s'agit de la première pandémie déclarée par l'OMS depuis plus de 40 ans.

En France, afin de déterminer la conduite à tenir au niveau national, une réunion de la cellule interministérielle de crise (CIC) se tiendra demain matin, à l’initiative de Michèle Alliot-Marie, ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales et de Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la santé et des sports. Cette réunion sera l’occasion de faire un nouveau point sur la situation épidémiologique en France et d’identifier les conséquences, au niveau national, de la décision de l’OMS, en matière d’évolution des mesures de gestion.

Quotipharm.com, le 11/06/2009
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Etudiants

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement. Dans les universités de Paris V, VI... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.