Grippe : la pharmacie centrale des armées sur le qui-vive
Brève

Grippe : la pharmacie centrale des armées sur le qui-vive

30.04.2009

Tandis que l’OMS a monté d’un cran son niveau d’alerte pour l’élever au niveau 5, sur une échelle de 6, la pharmacie centrale des armées se tient prête à produire un antiviral contre le nouveau virus grippal. « Il est prévu que la pharmacie centrale des armées d’Orléans puisse fabriquer, à la demande du ministère de la Santé, des comprimés de l’oseltamivir PG (PG, pour pandémie grippale, NDLR), le principe actif du Tamiflu », indique le médecin chef Anne Robert du Service de santé des armées. « Nous sommes en mesure de reprendre la production de ces comprimés dans de brefs délais », ajoute-t-elle. Un premier stock de 60 millions de comprimés avait en effet été constitué dans les années 2006-2007 sous la menace de la grippe aviaire.

Quotipharm.com, le 30/04/09
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 1

Partenaires