Grippe : la pharmacie centrale des armées sur le qui-vive
Brève

Grippe : la pharmacie centrale des armées sur le qui-vive

30.04.2009

Tandis que l’OMS a monté d’un cran son niveau d’alerte pour l’élever au niveau 5, sur une échelle de 6, la pharmacie centrale des armées se tient prête à produire un antiviral contre le nouveau virus grippal. « Il est prévu que la pharmacie centrale des armées d’Orléans puisse fabriquer, à la demande du ministère de la Santé, des comprimés de l’oseltamivir PG (PG, pour pandémie grippale, NDLR), le principe actif du Tamiflu », indique le médecin chef Anne Robert du Service de santé des armées. « Nous sommes en mesure de reprendre la production de ces comprimés dans de brefs délais », ajoute-t-elle. Un premier stock de 60 millions de comprimés avait en effet été constitué dans les années 2006-2007 sous la menace de la grippe aviaire.

Quotipharm.com, le 30/04/09
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires