Trois Français sur quatre rapportent leurs MNU à l’officine
Brève

Trois Français sur quatre rapportent leurs MNU à l’officine

28.04.2009

Les trois quarts des Français rapportent leurs médicaments non utilisés (MNU) en pharmacie. Ce taux est à peu près stable depuis plusieurs années, contrairement aux canettes métalliques et aux briques de liquide alimentaire, qui viennent seulement de dépasser le seuil de 70 % de recyclage. Piles, verre et papiers enregistrent depuis de nombreuses années d'importants taux de recyclage (supérieurs à 80 %). Toutes ces données émanent d'une enquête Louis Harris menée en début d'année pour le compte de Cyclamed. Elle montre que ce sont surtout des provinciaux habitant une agglomération moyenne (de 2000 à 20 000 habitants) qui sont les plus enclins à recycler les médicaments. Les « meilleurs élèves » de ce tri sélectif sont les 35-49 ans, professions intermédiaires, ouvriers et les femmes. Par le biais de ce sondage, l'association émanant de l'industrie pharmaceutique a aussi voulu tester sa popularité auprès du public. La notoriété assistée de Cyclamed est de 18 %. C'est plus qu'en novembre dernier, avec un taux de 15 %. Et c'est bien moins qu'en février 2005 (40 %), au moment où éclatait le scandale de la revente des MNU. Cette notoriété de Cyclamed vient avant tout de ses communications télévisées (selon 46 % des répondants) et de sa présentation dans les pharmacies (selon 28 % des sondés), notamment au moyen de vitrophanies.

Quotipharm.com, le 28/04/09
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.