Prix des OTC : l’UNPF réplique à l’AFIPA
Brève

Prix des OTC : l’UNPF réplique à l’AFIPA

10.04.2009

En réponse aux critiques de l’AFIPA (Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable) sur les chiffres « partiels » fournis par l’UNPF (Union nationale des pharmacies de France), montrant une augmentation de 8,7 % des prix catalogue sur les produits OTC, le bureau de l’UNPF a vivement réagi, considérant comme « scandaleux et déplacés les termes calomnieux et diffamatoires employés » par l’association des laboratoires OTC. L’UNPF rappelle qu’elle est une organisation syndicale représentative de la profession au niveau national. « Les membres de l’UNPF, beaucoup plus nombreux que les chiffres fantasques avancés par l’AFIPA, sont parmi les principaux clients des laboratoires adhérents à cette association », souligne le syndicat officinal dans un communiqué. « Les augmentations constatées sur les 300 premières spécialités OTC (qui représentent en unités 60 % des ventes des médicaments conseil à l’officine) ne sont que la conséquence des prix catalogue imposés par les laboratoires », insiste l’UNPF. Le syndicat, qui refuse « de participer à un observatoire qui ne suit que l’évolution des prix publics de vente et non pas également celle des prix fabricants », parle de « mascarade d’observatoire borgne » et indique qu’il a décidé de suivre les évolutions des prix des fournisseurs avec d’autres partenaires (en l’occurrence l’USPO). Il constate que « seule l’officine a fait des efforts pour permettre une baisse des prix publics d’environ 2 %, baisse qui aurait été plus importante sans les hausses constatées au niveau fabricant ». Selon l’UNPF, « l’AFIPA a failli à ses promesses ». En conséquence, le syndicat a décidé de « dénoncer la charte des bonnes pratiques commerciales » qu’elle avait signée en mars 2008.

Quotipharm.com, le 10/04/09
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires