Cosmétiques : une norme pas très bio ?

Cosmétiques : une norme pas très bio ?

Charlotte Demarti
| 02.10.2017
  • Cosmétique bio

Une norme internationale en cours d'élaboration pourrait permettre que des produits contenant des ingrédients chimiques et des polluants se revendiquant bio.

Une nouvelle norme sur les cosmétiques naturels et bios - la norme ISO 16 128 - devrait être mise en place à la fin de l’année par l'Organisation internationale de normalisation (ISO, 162 pays membres). Mais avec cette norme, « des produits contenant des ingrédients chimiques et polluants pourront...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 1 Commentaire
 
CATHERINE D Autre Professionnel Santé 03.10.2017 à 00h29

Escroquerie légale ...on n'en sort pas ! Sûr de son pouvoir absolu le Prédateur vorace avance visage découvert , visage horrible et grimaçant du despote ...à part le boycotte systématique d'Iso par Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires