Back-office - En quête du bureau idéal

Back-officeEn quête du bureau idéal

Hakim Remili
| 25.09.2017

Certes mineur dans un projet d’agencement, le bureau du titulaire n’en est pas moins important pour celui qui l’occupe. Une organisation rationnelle, un confort minimum pour assumer les tâches quotidiennes et sans stress sont les bases d’un bureau, sinon idéal, au moins adapté à ses besoins.

Le bureau du titulaire, c’est un peu la cinquième roue du carrosse. Face aux enjeux d’agencement de l’espace de vente, des comptoirs et du back-office, les pharmaciens ont tendance à en minorer l’importance, voire à l’oublier. Les agenceurs eux-mêmes hésitent à en parler, tant le sujet leur paraît parfois banal. Mais quand ils s’expriment, ils rappellent qu’il n’en est rien, ce bureau reste un élément essentiel du travail des titulaires. Tout dépend bien sûr du leur profil, et de la taille...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
retraite

À la Une À quel âge partirez-vous à la retraite ? Abonné

L'issue des débats sur la retraite qui se prolongent à l'Assemblée nationale reste encore incertaine pour les pharmaciens. La profession n'a toutefois pas attendu la réforme en cours pour constater que la retraite n'était plus nécessairement synonyme de « Jackpot » pour le pharmacien. Face à cette échéance, les stratégies diffèrent. Commenter

Partenaires