Pipi au lit - L'énurésie n'est pas une fatalité

Pipi au litL'énurésie n'est pas une fatalité

David Paitraud
| 26.06.2017

L'énurésie laisse souvent ceux qui en souffrent et leurs proches désemparés. Pourtant, la prise en charge de ce trouble a évolué, tant sur le discours et le comportement à adopter que sur les options thérapeutiques envisageables.

  • enuresie

Chez l'enfant, la propreté s'acquiert entre 2 et 4 ans. Pourtant, chez les enfants souffrant d'énurésie, le « pipi au lit » perdure au-delà de l'âge de 5 ans. Il ne s'agit pas d'une maladie mais d'un symptôme fréquent puisqu'il touche 6 à 10 % des enfants de 7 ans. Avec le temps, il évolue favorablement dans la plupart des cas. Néanmoins, cette situation intime, souvent inavouable à l'extérieur du cocon familial, freine le développement social (sortie scolaire ou chez...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
foule

À la Une Tous masqués : retour sur un revirement

Dans la population, on crie au scandale et au mensonge d’État. Chez les pharmaciens, éprouvés par la difficile délivrance contingentée de masques en nombre toujours insuffisant aux professionnels de santé, c’est le désarroi qui prime. Le revirement de doctrine du gouvernement, comme des autorités de santé, et notamment de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), désormais favorable au port du... 1

Partenaires