Au lendemain de l'élection présidentielle - Regards d’experts sur la protection sociale

Au lendemain de l'élection présidentielleRegards d’experts sur la protection sociale

Marie Bonte
| 15.05.2017

Dans une rencontre organisée par l’agence Ortus Santé, au lendemain de l’élection présidentielle, Didier Tabuteau, responsable de la chaire Santé de Sciences Po, et Thierry Beaudet, président de la Mutualité française, esquissent les débats sur la santé qui ne manqueront pas d’émerger pendant le nouveau quinquennat.

S’il a une vision libérale de la société, voire de l’économie, le nouveau président de la République, aurait plutôt tendance, en matière de santé, à prôner l’étatisme. C’est l’avis que partagent Didier Tabuteau, responsable de la chaire Santé de Sciences Po, et Thierry Beaudet, président de la Mutualité française. Cependant la convergence de points de vue s’arrête là.

Conviés à débattre par Ortus Santé*, les deux experts défendent chacun une vision différente du rôle de l’État dans...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Dispensation adaptée : c’est parti pour deux ans Abonné

Signé le 12 février, l’avenant 20 à la convention pharmaceutique ouvre la possibilité aux pharmaciens d’officine d’adapter la dispensation de certains médicaments à posologie variable. Cette nouvelle mission en faveur du bon usage débutera le 1er juillet prochain pour une période de deux ans. Explications et réactions. 7

Partenaires